Empreintes 22 : Annick DANDEVILLE

voleuse

grande voleuse

la guerre

qui a coupé les branches

de mon arbre de vie

affamé mes grands-mères

volé mes deux grands-pères

Jean

dont me reste les yeux

qui revenu gazé

et un peu alcoolique

a fini par mourir

de ses poumons brûlés

Prudent

travailleur prisonnier

qui s’en est retourné

épouser la fermière

qui l’avait employé

disparu à jamais

perdu pour notre histoire

et si vive blessure

au cœur de ses deux fils

jamais n’ont pardonné

aussi

lorsque vous la nommez

ne dîtes pas la grande

Retour à l'accueil