Empreintes 22 : Anne DUBREUIL

SCENE DE GUERRE

Comble de l'horreur
Dans un tintamarre
Infernal
Un percussionniste fou
Entame une danse macabre
Sur le champ de ruines
Où la mort
Aiguise sa faux
Sur une guerre
Inutile

À l'horizon
La lumière pourpre du couchant
Laisse entrevoir une espérance
De réconciliation
Et de germination
D'une vie nouvelle
Où le chant d'Amour
D'un violon solitaire
Comble les cœurs
Souffrants et désespérés.

Retour à l'accueil